De la physique quantique à la psychothérapie trans-personnelle

De la physique quantique à la psychothérapie trans-personnelle

Itinéraire vers une conscience et un accompagnement global de l’Être

 

Article de Nicolas Souchal paru dans le journal P’tit Synodies  (bulletin trimestriel des adhérents du GRETT) en juin 2014
Article De la physique quantique à la psychothérapie transpersonnelle
Nicolas Souchal – P’tit Synodies – été 2014

 


Transcription de l’article :

De la physique quantique
à la psychothérapie transpersonnelle

Itinéraire vers une conscience et un accompagnement global de l’Être

 par Nicolas Souchal
 
Comment comprendre Dieu ?!

L’environnement familial dans lequel j’ai grandi a façonné en moi un esprit rationnel, pragmatique… et assez borné ! Le cataclysme de la séparation de mes parents alors que j’avais 9 ans a comme fissuré quelque chose en moi et m’a laissé avec le sentiment que Dieu m’avait abandonné.
Pas le « Dieu » dont on entend parler à l’église – je n’ai reçu aucune éducation religieuse –, non, le Dieu avec lequel chaque enfant vit en intimité, dialogue naturellement, la trame du monde. Ce Dieu m’avait quitté.
Pour combler ce manque, j’ai donc voulu (tout) comprendre !
Et j’ai traversé mon adolescence comme exilé, en terre inconnue, dans un monde absurde, coupé de moi-même, des autres et de l’Essence. Du moins, en avais-je l’impression.

C’est à 17 ans que le jus s’est remis à couler dans mes veines, lorsque des synchronicités se sont mise à peupler mon quotidien. « Quoi ?! Qu’est-ce qui se passe ?! C’est quoi ce truc ?!… » (c’est un ado qui parle !) On ne m’avait jamais parlé d’une telle chose ! Je sentais bien que ce phénomène mystérieux n’était pas le fruit du hasard. L’esprit cartésien et qui voulait tout comprendre que j’étais n’y comprenait rien ! Je n’avais jamais été informé d’une force, d’une loi qui semblait organiser de manière occulte le monde physique ! Ça remettait tout en question… et ça me plaisait !
A la même époque, je goutais les errances de l’ivresse cannabique, et me familiarisais avec mes premiers états de conscience modifiée, découvrant autre chose.
C’est aussi à cette période que je rencontrais celle qui fut mon initiatrice (je ne la remercierai jamais assez), m’éveillant au spirituel, et qui déclencha en moi cette première grande révolution intérieure : si je voulais changer le monde – et Dieu sait combien j’étais volontaire, rebelle… et jugeant ! – il fallait d’abord que je me change moi-même.

Plus tard je compris que le « d’abord » était de trop. Ce n’était pas un processus dans le temps, mais simultané, quantique (nous y reviendrons). Me transformer moi-même C’EST transformer le monde. Et c’est, en fait, mon seul moyen ! Je découvrais aussi, à l’aube de mes 18 ans, cette fameuse physique quantique. Et là, était le point de bascule.

   Etat modifié de conscience
+ « je suis le changement que je veux voir dans le monde »
+ physique quantique
= Dieu est de retour…
et je suis de la partie !

Attention, je ne fais nullement l’apogée du cannabis, j’ai payé cher les effets indésirables d’une consommation trop régulière et non ritualisée ; et de très proches amis bien plus cher et plus tristement encore. Cette plante sacrée a néanmoins été une Initiatrice Ô combien bénéfique que je reconnais et remercie simplement. Il y en eut d’autres.
La physique quantique, par exemple, offrait à mon esprit rationnel un autre guide, une autre porte vers l’insondable, le vertigineux… l’Unité.
Imaginons…
La trame du Réel est un tissu d’interconnexions complexes entre toutes choses, tout est en relation avec tout, à chaque instant, façonnant un Champ Unitaire, d’énergie et d’information, de Conscience. Champ créateur, à chaque instant, de la réalité. Dieu n’est pas loin ! Et, dans ce phénomène de création perpétuelle, l’instant d’après est indéterminé, indéterminable mais tout de même descriptible en terme de probabilités (mathématiquement, une fonction d’onde de probabilités), et Nous sommes un élément de cette équation, un élément essentiel.
Comprenons : parmi la myriade de manifestations possibles pour l’instant à venir, « Je » – la conscience que « Je Suis » – est ce qui va faire s’ « effondrer la fonction d’onde », c’est-à-dire faire advenir une réalité plutôt que toutes les autres possibles. Je Suis co-créateur de ma réalité – et du coup du monde – à chaque instant !!
Ainsi, s’il existait une « Loi de Tout » – telle était la quête qui m’animait, comme tout chercheur avec un regard scientifique attiré par le Mystère – elle devait « Me » prendre en considération, tel que j’étais, ici et maintenant, à chaque instant. Aussi, j’abandonnais l’idée d’essayer de comprendre, avec ma tête, le Mystère, et de formuler une loi qui rendrait compte de tout les phénomènes… celle-ci serait forcément extérieure à moi, et, ainsi incomplète. Je prenais plutôt conscience que ma Présence, ma « sensation d’Être » était bien plus importante pour appréhender le Réel.

Ces 5 années, de 17… – Ah, j’oubliais, c’est aussi à cet âge là que j’ai rencontré l’Amour, celui qui fait mal au ventre lorsqu’il est impossible ! – à 22 ans, ont consisté en une autre Initiation : le reformatage de mon esprit et l’accès à une nouvelle Co-naissance, qui ont coïncidé avec mes études d’ingénieur en Sciences et Technologies de l’Information. J’ai étudié en profondeur les mathématiques, la physique, la théorie de l’information, l’électromagnétisme et les phénomènes de résonance, le traitement du signal et la communication, la programmation et tant d’autres choses… Surtout, je n’ai eu de cesse, pendant 5 années, d’établir des liens entre science moderne et Tradition, entre un regard rationnel et une expérience intuitives des relations entre les choses, entre compréhension des phénomènes vibratoires et expérience de réalités subtiles. Dé-couvrir les liens entre matière et lumière, entre corps et âme, en particulier, a été ce qui guida mes pas pendant cette période. Je n’étais que plus motivé encore à vouloir connaître Dieu ! Et, à 22 ans, je croyais qu’il habitait en Inde !!

Du haut de la montagne à la thérapie…

Après quelques aventures rocambolesques et errances à la recherche d’une voie vers « Celui » qui attirait toute mon attention, je découvris et pratiquai la méditation Vipassana de manière intensive.
Un soir, le flux des coïncidences qui accompagnait mon quotidien d’alors s’accéléra sévèrement, devenant une cascade de synchronicités me plongeant dans un état de conscience élargie. Je décidai alors de m’asseoir et méditer car je présentais que quelque chose d’important était en train de se produire. Plusieurs phases se sont succédé dans cette méditation : j’eus d’abord l’impression que l’on me volait mes affaires, mes papiers dans mon sac non loin… mais je restais là, assis, à observer mes ressentis ; la pluie se mit à tomber sur moi, mais je poursuivis, déterminé ; puis, j’imaginais la mort de mes parents, de mon frère, des personnes que j’aimais le plus, et surtout auxquelles j’étais le plus attaché, je sentais les arrachements successifs, mais je tenais mon fil… Je faisais l’expérience de la perte de mon identité, de la désidentification à mon histoire, mes croyances… jusqu’au moment où j’étais devenu l’univers, en respiration… expansion, contraction, expansion… « Entre l’inspir et l’expir, et entre l’expir et l’inspir, soit conscient », ces mots du Livre des Secrets de Bhagwan Shree Rajneesh me revinrent. Associés à ce concept de la physique quantique que « l’espace entre deux instants est cet espace hors du temps, point d’accès au non manifesté et à tous les possibles ».
D’un côté, la pratique ultime de Siddharta Gautauma pour atteindre l’illumination il y a 2500 ans (à quelques centaines de mètres à peine de là où je me trouvais alors !), de l’autre, l’essence du message de la science moderne. Cerveau gauche et droit étaient prêts à vibrer à l’unisson !
Je me confrontais alors à l’épreuve Ô combien délicate d’être à la fois totalement présent, attentif, instant après instant, pour saisir ce « Moment » ET totalement détendu, physiquement et psychiquement, complètement détaché du résultat, uniquement dans le Présent. Et, Cela se produisit…
Ce soir de janvier 2005, le personnage « Nicolas » s’évapora… quelques instants… d’éternité. Quelque chose de miraculeux se produisit, et, à la fois, je fus frappé d’une très grande peur !… C’était finit.
Ma structure psychique vacilla quelques jours et ma tête retrouva le chemin de mes épaules, mes pieds celui de la terre. J’avais trouvé ce que j’étais venu chercher en Inde, ma « quête » s’envola, j’y laissais à peine quelques plumes !

La descente de ma montagne et la fin du voyage furent assez magiques car je découvris ce qui ferait le trait d’union entre l’Inde et la France, entre ma formation d’ingénieur et mon aspiration pour le développement personnel et spirituel : les technologies bioénergétiques et la thérapie quantique.
Ce fut un peu moins drôle lorsque je remis le pied sur le sol français et que je retrouvais ma famille, ma culture. Après 4 mois en Inde, ma barbe avait poussée, je sentais encore un peu l’encens et je n’étais pas très enclin à endosser une cravate (« Chakra condom » avais-je entendu !) pour trouver un travail chez Orange ou Microsoft !

Après un petit temps d’adaptation et la découverte du Shivaïsme tantrique du Cachemire, la voie spirituelle dans laquelle je me reconnais encore le plus à l’heure actuelle, je rencontre Les personnes qui vont me permettre de travailler avec les technologies bio-énergétiques que j’aurais voulu inventer ! Je diffuse alors l’utilisation de systèmes de biorésonance, capables de capter les informations vibratoires émanant des corps subtils des être humains, d’identifier les déséquilibres et de ré-informer cette structure énergétique en vue de rétablir l’harmonie et, par voie de conséquence, la santé physique et psychique des personnes.
Je trouve cet univers passionnant, les concepts lumineux et je deviens peu à peu praticien moi-même utilisant ces techniques pour l’accompagnement des personnes qui viennent à moi.

En parallèle, je m’investis en quelques années dans nombre de disciplines thérapeutiques et de développement personnel et trans-personnel : chromothérapie, PNL, naturopathie, hypnose, constellations familiales, mouvement libre… pour ne citer que celles qui m’ont le plus façonné.
Ainsi, je deviens peu à peu spécialiste dans ce domaine alors à peine connu (nous sommes en 2006-2008) en France qu’est la « médecine quantique » ou « thérapie quantique ».
Je comprends l’être humain comme un réseau de vibrations où chaque organe, tissu ou cellule émet ses propres fréquences, dialoguant par résonance avec l’ensemble du corps, l’ensemble des corps.
Je comprends qu’un stress, un trauma vient perturber la circulation de l’information dans la matrice vivante que nous sommes et que la maladie est une sorte de « bug » dans le système informationnel ou champ corporel qui nous caractérise. Je mets à profit la faculté qu’ont les systèmes de biorésonance/ biofeedback de réémettre les fréquences ou informations « manquantes » ou altérées pour rétablir l’harmonie.
Et je poursuis ma recherche des paramètres déterminants dans la guérison.

De fait, l’utilisation des appareils quantique que je diffuse et auxquels je forme aussi, est davantage sollicitée par des personnes ayant des problèmes de santé physique ; et je m’établis, malgré moi et sans m’en apercevoir, dans l’univers de la santé, de la maladie et de la guérison des pathologies physiques.
C’est alors que je découvre le travail formidable du Dr Ryke Geerd Hamer et son corolaire en France, parfois un peu (ou beaucoup) édulcoré : le « décodage biologique ». La maladie est envisagée comme le mécanisme d’adaptation de l’individu à un conflit et un stress insupportables et ingérables par le psychisme de la personne.
En cristallisant dans les tissus corporels l’énergie mobilisée par le stress, ce programme biologique permet tout d’abord la survie psychique et physique de la personne, mais aussi la gestion économique de l’énergie vitale pour traiter et résoudre le conflit.
A travers le décodage biologique, et la place essentielle accordée au ressenti de la personne, je refais le pont avec la dimension subjective de l’expérience, avec mon intuition sur le rôle central des émotions et la vie psychique de la personne dans sa guérison.

En effet, quelques années passées dans l’univers de la médecine et de la thérapie quantique m’ont fait découvrir que, étrangement, pour la plupart des thérapeutes que j’ai rencontrés, la solution était cherchée à l’extérieur. Qu’il s’agisse d’un remède physique, vibratoire, d’une pratique énergétique ou psychique, même si elle était géniale, il fallait FAIRE pour ETRE.
Sommes-nous des « human beings »  ou des « human doings » ?!

La psychothérapie transpersonnelle, au cœur de l’instant 

L’une des clés essentielles que m’a apportée la physique quantique est la notion de Champ Quantique ou Champ du Point Zéro – très bien expliqué dans le film The Living Matrix. Ce champ d’énergie et d’information, tel une « bande passante cosmique » contenant toute les vibrations possibles, est non physique, non local, tout le temps présent. On dit qu’il est présent dans le « vide » quantique – qui est en fait, du coup, plein !
De plus, ce champ semble être structuré de manière intelligente et organique et être la source de toutes les formes, l’énergie et l’information de l’univers ! C’est pourquoi on l’appelle aussi Champ de Conscience Universel ou Champ Akashique.
Tiens tiens… mais ne serait-ce pas Quelqu’un dont on a déjà parlé qui se cacherait là dessous ?!… Est-ce que Dieu chercherait à passer incognito ?!… ou à prendre la nouvelle forme à la mode dans notre culture actuelle ?! Quel farceur ! Quoi qu’il en soit, cette Source d’énergie et d’information est accessible en tout endroit, à chaque instant… enfin, surtout dans l’instant présent, le seul qui soit !! Ainsi, la possibilité d’accéder à ce Champ de Conscience, dépendrait plutôt de notre capacité à nous relier à l’instant présent, à la Présence, qu’à quoi que ce soit d’autre !
Si nous repensons à cette idée que tout dysfonctionnement, physique ou psychique, correspond à une rupture de cohérence dans le système informationnel de l’individu, à un défaut vibratoire d’une fréquence – correspondant à un ressenti spécifique –, alors la Présence donnerait l’accès à cette fréquence. C’est aussi simple que cela ?!… Par ailleurs, ne dit-on pas que lors d’un choc « on a le souffle coupé » ?
Ainsi, se mettre en lien avec la Blessure, la douleur, entrer dans les sensations, la texture sensorielle de ce qui fait mal et, simplement, Être là, Présent, ressentir l’émotion qui peut émerger, et respirer…
… permettre au flux de la Vie de re-circuler à travers nous… c’est cela qui nous relierait aux anges et aux dieux, appelés aujourd’hui fréquences et informations ?!
Etre là, Présent, tout simplement, reconnaître Ce Qui Est, sans mot dire, ouvrir son cœur, Respirer… Là où ça a coupé, Être Présent… inspir… expir… laisser Être, sans rien faire, sans rien vouloir, mais totalement LÀ… prêt pour le Moment où…
C’est cela l’accompagnement que je propose, que bien des praticiens en thérapie transpersonnelle offrent. Un accompagnement total de l’Être.
Et je suis heureux de faire partie de cette grande famille, en lien avec vous qui lisez ces mots. Et de cheminer Ensemble.

Merci.

 

Nicolas Souchal
Praticien et formateur en thérapie quantique,
en formation en psychothérapie transpersonnelle

Newsletter

Inscription à la Newsletter
S'inscrire à notre Newsletter pour recevoir les actualités et événements.

octobre 2019

Filtrer Evénements

2019jeu03oct19:3022:15Groupe de thérapie (du jeudi soir n°1)Cheminer ensemble19:30 - 22:15 Loft-Zen, 12 Rue Gigodot, 69004 LyonType d'Evénement:Groupe de thérapie

2019lun07oct14:3016:30Groupe de thérapie (du lundi après-midi)Cheminer ensemble14:30 - 16:30 Loft-Zen, 12 Rue Gigodot, 69004 LyonType d'Evénement:Groupe de thérapie

2019lun14oct20:0022:30Cercle d'hommesLa Force de l'intimité20:00 - 22:30 Loft-Zen, 12 Rue Gigodot, 69004 LyonType d'Evénement:Atelier,Rencontre

2019jeu17oct19:3022:15Groupe de thérapie (du jeudi soir n°2)Cheminer ensemble19:30 - 22:15 Loft-Zen, 12 Rue Gigodot, 69004 LyonType d'Evénement:Groupe de thérapie

2019jeu24oct19:3022:15Groupe de thérapie (du jeudi soir n°1)Cheminer ensemble19:30 - 22:15 Loft-Zen, 12 Rue Gigodot, 69004 LyonType d'Evénement:Groupe de thérapie

2019sam26oct14:3018:30Constellations familialesPlonger dans vos racines, pour mieux déployer vos ailes14:30 - 18:30 Loft-Zen, 12 Rue Gigodot, 69004 LyonType d'Evénement:Atelier

Select the fields to be shown. Others will be hidden. Drag and drop to rearrange the order.
  • Image
  • SKU
  • Rating
  • Price
  • Stock
  • Availability
  • Add to cart
  • Description
  • Content
  • Weight
  • Dimensions
  • Color
  • Additional information
  • Attributes
  • Custom fields
Compare
Wishlist 0
Open wishlist page Continue shopping
X
0 Partages
Tweetez
Partagez
Enregistrer
Partagez